Qu'est-ce que la LLD ? Tout comprendre pour bien choisir

Vous cherchez à financer un véhicule professionnel ? Deux options s’offrent à vous : l’achat ou la location.

Et parmi ces deux options se trouvent différents modes de financement : l’achat comptant, le crédit-bail, la location longue durée (LLD), la location moyenne durée (LMD) ou la location avec option d’achat (LOA).

Faire le meilleur choix entre ces solutions n’est pas évident alors dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur la location longue durée !

La location de voiture en contrat longue durée permet de louer une voiture sur une période et avec un kilométrage annuel fixés par avance, en contrepartie du versement d’un loyer mensuel.

La LLD permet ainsi de profiter d’un véhicule sans se soucier de sa revente : contrairement à un crédit classique, l’auto est restitué au loueur, à la fin de la période de location. Une telle location s’accompagne généralement d’un panel de services associés facilitant l’entretien et votre mobilité en toutes circonstances.

Comme tout engagement, la LLD exige la signature d’un contrat, constitué de conditions générales et particulières. Lors de la mise en place de ce contrat, le locataire et le loueur vont se mettre d’accord sur les conditions particulières.

Les conditions générales d’un contrat de LLD
  • Les obligations du loueur et du locataire
  • Les conditions de résiliation
  • Les modalités détaillées des prestations
  • Les obligations légales du loueur
Les conditions particulières d’un contrat de LLD
  • Les caractéristiques de la location
    • le véhicule choisi et ses options
    • la durée de location
    • le kilométrage pendant la durée de location
    • les services associés
    • le prix du kilomètre supplémentaire
  • Le montant du loyer mensuel
  • Le montant de l’apport si existant
  • L’échéance et le mode de paiement
  • Le montant du dépôt de garantie si existant

Ce contrat représente une étape cruciale pour les deux parties, qui devront respecter ces conditions. Mais la location de voiture longue durée
offre une certaine souplesse : il reste possible de modifier la durée,
le kilométrage ainsi que certaines prestations en cours de contrat !

Le montant du loyer en LLD est calculé en fonction de trois éléments :

  • le choix du véhicule et sa valeur résiduelle – c’est-à-dire sa valeur d’achat moins sa valeur à la revente, prise en compte lors du calcul du loyer ;
  • le kilométrage – le montant du loyer peut évoluer en fonction du forfait kilométrique choisi à l’établissement du contrat de location ;
  • la durée du contrat – un contrat de LLD s’étend généralement sur une période allant de 24 à 60 mois, et le loyer en dépend.

Le montant initial du loyer en LLD est calculé selon ces critères, mais il peut varier en fonction des services choisis : entretien, assurance auto multirisques, véhicule relais, assistance, pneumatiques, carte carburant… Enfin, il peut également varier si un apport initial est versé !

La LLD n’impactant pas directement la trésorerie de l’entreprise, sa capacité d’investissement reste intacte. Le loyer est enregistré comme une charge déductible de l’impôt sur les sociétés, dans la limite du barème des amortissements non-déductibles (AND).

Chaque année, le loueur simplifie la gestion administrative et fiscale du véhicule en vous fournissant un récapitulatif : part des loyers non-déductibles (AND), taxe sur les véhicules de sociétés (TVS), avantages en nature (AEN)…

Location longue durée : avantages

Une offre totalement personnalisable

La location longue durée, c’est avant tout l’avantage de pouvoir personnaliser son offre, à plusieurs niveaux.

  • Le choix de la durée de location : vous pouvez opter pour un contrat de 24 mois pour un besoin de courte durée ou pour tester la solution, ou un contrat jusqu’à 60 mois si nécessaire. À chaque fin de contrat, il est possible de changer de voiture : cela permet de changer régulièrement, et de toujours bénéficier de véhicules neufs !
     
  • Le kilométrage : il est déterminé en fonction de vos usages dès l’élaboration du contrat.
     
  • Les services associés : la LLD représente l’opportunité de souscrire à tout un catalogue de services associés : entretien, véhicule relais, assistance, assurance auto multirisques…
Un large choix de véhicules

La location longue durée donne accès à un grand nombre de véhicules neufs, de différentes marques et différents modèles : SUV, compact, berline mais aussi utilitaire, et ce, pour des marques populaires, premium et même de luxe. Le choix est vaste et vous permet de choisir le véhicule le plus adapté à vos besoins.

Un budget transparent et maîtrisé

Les loyers en LLD sont fixes, et ce, sur toute la durée du contrat de location. Ils peuvent comprendre la location du véhicule, l’entretien et la maintenance, l’assistance, un véhicule relais, l’assurance auto multirisques… Ainsi, l’entreprise a une visibilité totale sur son budget auto, mois par mois et sur le long terme. Par rapport aux imprévus que peut représenter la détention d’un véhicule, c’est un vrai confort ! D’autant plus qu’avec la LLD, la trésorerie de l’entreprise reste intacte…

Un unique interlocuteur dédié

En location longue durée, le loueur est votre seul interlocuteur, pour l’ensemble des éléments liés au contrat. En cas de panne ou lorsqu’il s’agit de réaliser un entretien, par exemple, tout est facilité : un expert vous accompagne au fil des démarches à réaliser. 

Une revente prise en charge

Avec la LLD, vous n’avez pas de revente de véhicule à gérer. En fin de contrat, vous n’avez qu’à restituer le véhicule au loueur, et à reprendre un nouveau véhicule neuf. C’est le loueur qui se charge de la revente du véhicule !

Location longue durée : inconvénients

Un kilométrage fixe

Vous réalisez que le kilométrage fixé lors de l’établissement du contrat ne correspond pas à votre usage ? Attention, si vous le dépassez, des frais vous seront demandés à la fin du contrat pour les kilomètres supplémentaires. En revanche, il reste possible de réajuster sans frais de dossier le kilométrage en cours de contrat, à la hausse comme à la baisse. Si vous faites plus de kilomètres que prévu, cela peut vous permettre d’éviter une facture trop importante à la fin du contrat ; si vous faites moins de kilomètres que prévu, cela peut permettre de revoir votre loyer mensuel à la baisse !

Un engagement sur la durée

Dans le cas où vous souhaiteriez mettre un terme à votre contrat LLD de façon anticipée, le loueur est susceptible d’exiger le paiement d’indemnités.

Un état standard défini pour la restitution

Enfin, le véhicule en location longue durée doit être rendu dans un état standard, défini par le Sesamlld (Syndicat des Entreprises des Services Automobiles en LLD et des Mobilités). Dans le cas contraire, certains frais de dépréciation du véhicule peuvent être à payer. À noter, en revanche, que des solutions existent pour anticiper, et notamment la provision pour frais de dépréciation : une enveloppe qui peut être enrichie tous les mois et servir, en fin de contrat, à de potentiels frais de dépréciation. Si ces frais sont inférieurs à la provision, vous pourrez récupérer ce qu’il en reste. À l’inverse, si les frais sont supérieurs, il vous faudra payer le surplus.

Certains assureurs proposent, quant à eux, des polices d’assurances couvrant ces frais. Enfin, il est possible d’effectuer un pré-diagnostic avant la restitution du véhicule : vous pourriez ainsi anticiper des réparations et réduire les frais en fin de contrat !

Comme pour un crédit « classique », la location longue durée (LLD) demande la constitution d’un dossier. Voici les quelques pièces et informations à fournir à un loueur.

Pour les sociétés ou affaires personnelles

  • Les deux dernières liasses complètes avec toutes les annexes
  • Le Kbis de moins de trois mois, la situation récente au répertoire Sirene ou au registre des métiers
  • La carte nationale d’identité du dirigeant

Pour les sociétés faisant partie d’un groupe étranger ou français

  • Les deux derniers bilans consolidés

Pour les professions libérales

  • Une déclaration 2035
  • Le dernier avis d’imposition

Pour les associations

  • Les deux derniers bilans
  • Les statuts
  • Le PV de signature

Pour les reprises d’activité suite à une cession de fonds de commerce

  • Les deux derniers bilans de la société vendeuse
  • Le Kbis récent
  • La carte nationale d’identité du nouveau dirigeant

Pour les cessions de part récente sur l’année en cours

  • Les derniers statuts à jour

Pour les établissements publics

  • Les deux derniers budgets

Pour les sociétés de droit étranger

  • Les deux derniers bilans
  • Les deux derniers bilans consolidés de la maison mère
  • Le Kbis récent

Pour les groupements d’intérêt économique

  • Les statuts avec la liste des membres
  • Les deux derniers bilans de chaque membre

Entrent ensuite en jeu l’étude du dossier et les conditions d’acceptation LLD du loueur. Si le retour est positif, il sera temps d’établir le contrat, ses conditions générales et particulières !

La durée d’un contrat de LLD peut varier d’un loueur à un autre… et dépend évidemment de vos besoins.. En général, une location de voiture longue durée s’établit entre 12 et 60 mois. Chez Arval, par exemple, la durée minimale d’un contrat est de 24 mois, tandis que la durée maximale est de 60 mois. Pour des besoins ponctuels, vous avez cependant la possibilité de louer un véhicule pour une durée allant de 1 à 24 mois : on parle alors plutôt de location moyenne durée (LMD).

Le kilométrage de votre contrat de location longue durée est défini en fonction de l’usage que vous faites ou que vous ferez de votre automobile. Par exemple, vous opterez pour 30 000 km par an si vous roulez beaucoup, et 10 000 km par an si vous l’utilisez peu !

Si vous avez du mal à estimer le nombre de kilomètres que vous parcourez chaque année, votre loueur pourra vous conseiller grâce à son expérience, sa grande connaissance du marché et des différentes professions représentées par les TPE, PME et professions libérales. Il pourra également, en fonction du kilométrage, vous conseiller sur l’énergie à privilégier :

  • 8 000 à 15 000 km – un véhicule électrique ;
  • 10 000 à 20 000 km – un véhicule essence ou hybride ;
  • plus de 20 000 km – un véhicule diesel.